Prototype, MVP, Prétotype, Maquette, sont des termes que l’on entend souvent, on les amalgame parfois et on ne les distingue pas vraiment. Ce sont pourtant des éléments essentiels du Lean Startup (Customer Validation).

Cet article a pour objectif de vous donner une clé de lecture, celle de Follomee pour vous aider à distinguer ces éléments.

Commençons déjà par un visuel qui nous aidera à les séparer.

Pretotype PMV Prototype Produit

Chez Follomee nous distinguons 4 évolutions « produit » tout au long de son processus de développement.

Commençons par l’étape 1.

A ce stade, nous sommes à l’étape « Customer Validation » dans la phase d’incubation que l’on retrouve dans la démarche Lean StartUp.

Lors de la « Customer Validation » nous allons vérifier notre croyance, notre hypothèse de départ. Pour cela nous allons établir deux choses : la carte de test et notre prétotype représenté par notre 1ère illustration (Voir également notre article Happy Prétotype)

Qu’est ce qu’un prétotype ?

Un prétotype est un représentation matérialisée (non utilisable ou non exploitable) de l’hypothèse de proposition de valeur. Hyptohèse que l’on souhaite vérifier et respectant un principe majeur : la frugalité. Le client est capable de comprendre facilement et simplement l’hypothèse. Il est donc à même de s’engager par rapport à celle-ci (exemple : maquette, croquis, vidéo, photos, BD, motion design, mock-up, …). Un prétotype parfait ne coûte rien et matérialise l’hypothèse.

Adobe ou Invision utilisent le terme de Low, Middle, High Fidelity Prototype pour l’élaboration d’applications.

//theblog.adobe.com/prototyping-difference-low-fidelity-high-fidelity-prototypes-use/

//www.invisionapp.com/inside-design/low-fi-vs-hi-fi-prototyping/

A l’issue de la présentation du prétotype, le porteur de l’idée est à même de décider s’il doit :

  • abandonner son idée (archivage)
  • continuer plus en avant
  • ou pivoter grâce aux feedbacks récupérés des clients.

 

Passons maintenant à l’étape 2.

Notre croyance, notre hypothèse et donc notre proposition de valeur sont confirmées. Nous avons obtenu les engagements client nécessaires, maintenant nous allons donc pouvoir aller plus loin dans cette idée.

Pour cela nous allons « muscler » notre 1er prétotype. Nous allons donc y consacrer plus de temps et plus d’euros que lors de notre 1ère boucle itérative. Nous vous conseillons fortement de garder la logique du prétotype sur la 2nde, voire la 3èmeboucle. Ceci afin d’aller chercher plus de feedbacks et des engagements « qualifiés ». A partir de la 3èmeboucle, le High Fidelity Prototype (Cf. ci-avant) est un « investissement envisageable » mais l’engagement devrait amener à une précommande ou un financement participatif.

A partir de cette 3èmeboucle, l’équipe peut se lancer dans la construction de son Minimum Viable Product (MVP). Nous limitons considérablement le risque de faire un produit dont personne ne veut.

Qu’est ce qu’un MVP ?

Un MVP, comme son nom l’indique, c’est déjà un produit et il est déjà viable, il intègre a minima  une fonctionnalité exploitable, utilisable par le client. Idéalement celle qui a le plus de valeur pour lui.

Aujourd’hui force est de constater que la logique de MVP est peu respectée. En effet, la contrainte technique, la difficulté de simplification, la compréhension de la valeur réelle pour le client sont des “obstacles” à une PMV “percutant”. Les « concepteurs » doivent développer le plus tôt possible les fonctionnalités les plus importantes pour l’utilisateur final.

 

Et maintenant l’étape 3.

Au fur et à mesure, le MVP progresse et s’enrichit des autres fonctionnalités formalisées via le cahier des charges ou issues du backlog produit.

Du coup, on passe rapidement d’un MVP à une autre étape de notre évolution produit, le prototype.

Qu’est ce qu’un Prototype ?

Le prototype intègre plusieurs fonctionnalités proches ou très proches du besoin initial ; il est  exploitable mais non commercialisable pour le moment.

 

Et enfin l’étape 4.

A cette étape le produit final est prêt : la plupart, voire la totalité des fonctionnalités prévues sont implémentées et le produit est exploitable et commercialisable.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

Plus de contenu …