IMPACT MAPPING

Par quel bout je commence?

Quand on démarre un nouveau projet ou un nouveau produit, il n’est pas toujours évident d’organiser et prioriser les actions.

Avec l’impact mapping vous pourrez facilement mettre en évidence les chemins critiques qui vous permettront de valider vos hypothèses et cartographier votre plan d’action.

C’est un outil à utiliser en début de projet,  il peut notamment précéder (si nécessaire) un user story mapping,

A noter que là où le story mapping est plus opérationnel (les solutions, le comment), l’impact mapping est plus stratégique (quoi /pourquoi).

PRE-REQUIS

Aucun

PARTICIPANTS
5 à 10 personnes (ça peut être plus en fonction de l’envergure du projet).

COUT DE L’ATELIER
Sur devis : n’hésitez pas à nous contacter!

DUREE
Cet atelier occupe en général une demie-journée à une journée au cours d’un cadrage

POUR QUI ?

L’impact mapping s’adresse aux organisations et aux équipes qui souhaitent aborder la création d’une roadmap sous un angle orienté “objectif” en se concentrant sur la réalisation et livraison des “fonctionnalités” qui auront un réel impact.

En plus, pour ne rien gâcher, cet outil favorisera le travail de groupe par son aspect très graphique.

COMMENT ?

L’impact mapping se déroule en 4 étapes qui répondent à 4 questions : WHY ? WHO ? HOW ? WHAT ?

1 WHY ?

La première étape est le pourquoi, elle peut se décomposer en 3 parties.

  • Décrire le projet : la question qu’on se pose > Sauriez-vous décrire ce que fait votre produit (voire projet) en deux phrases ?
  • Les critères clé de succès : la question qu’on se pose > qu’est-ce qui vous ferait dire que votre produit/projet est un succès ?
  • La mesure : la question qu’on se pose > Comment pouvez-vous mesurer «concrètement », efficacement ce succès ? Vous aurez atteint votre objectif si… par exemple « nous avons augmenté le trafic en magasin de x% d’ici la fin de mois de juin. »

Vous pouvez avoir plusieurs KPIs. Dans ce cas, il est important de les prioriser aussi. Assurez-vous que votre objectif soit mesurable et vérifiable (idéalement un date / une valeur).

A partir de là, tout le monde est aligné sur l’objectif, on est tous d’accord sur où on veut aller et ce que l’on cherche à atteindre. Tout comme pour le Story Mapping nous utiliserons l’exemple de Peetic.

Image d'Impact Mapping - Why

2 WHO ?

La deuxième étape de l’impact mapping est le WHO : cette étape consiste à identifier les personnes impactées par le projet, celles qui en tirent un bénéfice et qui nous permettront d’atteindre notre objectif. Pour les WHO, vous pouvez réaliser des personnae ou utiliser des customer profils de type Strategyzer..

Les WHO sont plutôt les clients, les utilisateurs, ceux qui tirent un bénéfice. Il ne s’agit pas des acteurs projet. Ces derniers trouveront leur place dans la dernière étape. Une fois les WHO identifiés, on pose une pondération (pourcentage, étoiles, indices, pouces, …) Vous pouvez déjà prioriser en ne mettant pas tous les WHO, il n’est pas nécessaire de dresser une liste exhaustive.

L’idée de l’impact mapping est de donner du relief, de proposer des hypothèses clefs pour les valider au plus vite. On va donc essayer de mettre en avant les chemins essentiels.

Image d'Impact Mapping - Who

3 HOW ?

La troisième étape consiste à décrire comment nous devons impacter les « who » avec notre produit/projet pour qu’il soit un succèsNous parlons bien d’impact, nous énonçons pas ici des moyens ou des solutions mais plutôt des changements d’usage. Il s’agit ici d’une projection, on imagine les futurs comportements que l’on veut voir chez nos utilisateurs et qui nous permettront d’atteindre notre objectif.

Par exemple : “recevoir une notification” n’est pas un impact, c’est un moyen. “Être alerté rapidement” est un impact. Il n’est pas nécessaire de poser les impacts pour l’ensemble des personna identifiés. La pondération de l’étape 2 permet déjà de prioriser. Encore une fois, nous cherchons à identifier les principaux chemins de valeur.

Image d'Impact Mapping - How

4 WHAT ?

On arrive enfin aux solutions.

Que doit-on mettre en œuvre aujourd’hui pour que cet impact soit possible demain ? C’est à ce stade que l’on envisage les solutions. Et une nouvelle fois l’ensemble des solutions est pondéré.

Grâce à toutes les pondérations, on peut mettre en évidence très facilement les principaux chemins de valeur et prioriser les actions.

Cet impact mapping peut être complété par un story mapping pour le produit. Ou d’un «who ? do ?» (http://gamestorming.com/whodo/) pour les actions projet.

Image d'Impact Mapping - What

NOS AUTRES OFFRES DE FACILITATION AGILITE