Sur le papier, le management visuel peut paraître évident à bon nombre d’entre vous mais, en pratique, il est des environnements où l’utilisation d’un mur comme affichage pour gérer une activité n’est pas acquise : s’il est aujourd’hui fréquent de trouver des boards au sein d’une unité de production, cela l’est nettement moins dans un open space de commerciaux ou d’ingénierie.

Alors pourquoi ? Difficile à dire (si ce n’est par l’application arbitraire d’un filtre sur nos façons de manager)!

En effet, le management visuel est une méthode qui vise à gérer une activité par la vue : facilité de compréhension et simplicité d’élaboration sont les maîtres mots. Elle permet de motiver les collaborateurs en les impliquant dans la définition des objectifs (lors de rituels comme des “5’ meetings”), en leur permettant d’échanger efficacement et en fluidifiant la communication grâce à un support toujours à portée de main.

Et là réside l’une des clés de la réussite de tout management visuel : choisir le cadre idéal (car afficher dans un placard n’a pas grand intérêt!). Parmi les autres clés de réussite, on peut citer : véhiculer la bonne information (et c’est un choix plus compliqué qu’il n’y paraît), afficher l’information de manière attractive et percutante, trouver le bon rythme de mise à jour.

Kanban, Lean Six Sigma…autant de voies d’application du management visuel!

Alors vous vous y mettez quand ?

[/vc_column_text]

Image de tableau de management visuel
[/vc_column][/vc_row]

Plus de contenu …